Accueil Actualités Les preuves démontrant que Griezmann a sciemment fait un déguisement raciste

Les preuves démontrant que Griezmann a sciemment fait un déguisement raciste

0 Deuxième lecture
0
0
286
Une des inspirations de Griezmann : le nègre souriant à grosses lèvres

Il est en train de se passer avec l’affaire Griezmann, exactement ce qu’il s’est passé avec l’affaire des « quotas ethniques » : une dissimulation de la réalité suivie de la création artificielle d’un débat dont le seul but est de masquer le réel. De la même manière que l’on a transformé l’affaire des « quotas ethniques » en affaire des « quotas de binationaux », l’affaire Griezmann a été transformée e, polémique sur le droit de se déguiser en basketteur noir alors que ce n’est même pas ce qui fait débat.

Quelques imbéciles ont même dégainé comme exemple l’affiche du film Agathe Cléry ou encore Sylvie Vartan grimée en Tina Turner dans une émission télé. Or le Blackface pose problème dans le sens où ceux qui s’y adonnent partent de l’idée d’imiter « un Noir » en tant qu’être essentialisé dont on grossit les traits pour les tourner en ridicule. Valérie Lemercier ne fait pas un blackface, ni Sylvie Vartan. Elles sont grimées en femme noire, certes, mais leur but respectif n’est pas d’incarner, par la caricature, une femme noire dont ils vont railler le physique : son nez, ses formes généreuses, sa bouche ou son accent.

 

 

Agathe Clery, le fil avec Valérie Lemercier

Antoine Griezmann ne s’est absolument pas grimé en basketteur mais en un bamboula à grosses lèvres. Toute la nuance est là. Et une fois de plus, les gens se sont laissés berner sur cette polémique grotesque de savoir si on pouvait se « déguiser en Noir » ou pas. En posant le problème en ces termes, bien évidemment, c’était du pain-béni pour les Médiocres qui allaient s’en donner à cœur-joie.

Dès le départ, quelque chose clochait selon moi. Je ne comprenais pas comment Griezmann avait fait pour paraitre vraiment noir sur la photo qui circule partout sur les médias. Il était question d’une soirée entre joueurs de l’Athetico Madrid (son club) et j’avais du mal à comprendre comment Griezmann avait pu tenir un maquillage si encombrant toute une soirée. Ça ne tenait pas la route.

Nous avons finalement eu l’explication dans la vidéo diffusée par TMZ : la première chose qui me sauta aux yeux est que Griezmann y parait plus clair que sur la photo retouchée. Il était donc évident qu’un travail de retouche avait été effectué pour accentuer le cirage et donner l’impression que l’attaquant madrilène paraissait totalement noir. J’en conclus donc qu’il existait une photo brute et une retouchée.

Je me suis donc lancé à la recherche de cette photo pendant 30 mn en regardant minutieusement chaque image par ordre chronologique jusqu’à ce que je tombe sur des gens qui ont relayé la photo le dimanche 17 décembre au soir. La voici en plan large ci-dessous. Le footballeur y est moins sombre que sur celle sur laquelle tout le monde polémique. Et elle est encore plus dévastatrice pour Griezmann et ses défenseurs qui paraissent purement ridicules. D’un seul coup toute la propagande du droit de se déguiser en basketteur en hommage aux Harlem Globetrotters tombait à l’eau : on voyait enfin clairement le maquillage d’origine.

Il ne faisait plus aucun doute qu’en plus d’avoir tout fait pour afficher un sourire banania avec des dents blanchies artificiellement, Antoine Griezmann affichait une bouche disproportionnée, des lèvres simiesques, béantes, similaires à celle que l’on trouve dans les pires minstrels américains ou dans les pubs racistes de l’époque coloniale française. Des lèvres qui donnent l’impression que la bouche du nègre prend à elle seule les 3/4 du visage et que le nez, les yeux et les pommettes sont chargés de se débrouiller pour trouver une place ailleurs.

Nous avons donc bien Griezmann cherchant sans doute un déguisement pour sa soirée entre potes, qui se met en tête de se déguiser en Harlem Globetrotter et trouve normal, puisque ces basketteurs à ses yeux sont des « Blacks », de recourir pour les parodier à des caricatures les plus racistes que les Occidentaux ont inventé pour se divertir, ridiculiser et justifier par le rire leur propre racisme contre les Africains et leurs descendants.

Effet filtre négatif : on voit bien que Griezmann s’est peint de grosses lèvres. Il n’y a d’ailleurs même pas de séparation entre les lèvres supérieure et inférieure

Laisser un commentaire