Accueil Monde arabo-musulman Au 19è siècle, l’historien marocain Ahmad ibn Khalid al-Nasiri dénonçait l’esclavage raciste des Marocains

Au 19è siècle, l’historien marocain Ahmad ibn Khalid al-Nasiri dénonçait l’esclavage raciste des Marocains

0 Deuxième lecture
0
0
406

L’historien de Salé dénonce ici un des mythes mensongers de l’esclavage arabo-musulman prétendant qu’en terre islamique les Arabes ne faisaient aucune différence de couleur chez les esclaves.

Non seulement ils en faisaient une entre les Mamelouks (esclaves blancs), qui étaient souvent mieux lotis et privilégiés, et les esclaves noirs. Mais surtout, malgré le fait que la loi islamique (charia) interdise formellement d’asservir des musulmans, les musulmans blancs (Arabes, Perses et Ottomans) exploitaient physiquement, militairement et sexuellement sans vergogne des hommes, des femmes et des enfants africains tout en sachant pertinemment qu’une bonne partie d’entre eux partageaient la même religion qu’eux.

Pour eux, ces Africains étaient noirs avant d’être musulmans. Mus par des préjugés raciaux liés à la « malédiction de Cham », ils considéraient donc qu’ils devaient donc faire de bons esclaves sans que cela ne heurte la morale.

Laisser un commentaire