Accueil Monde arabo-musulman Kahm Piankhy : L’apartheid soudanais, de l’indépendance au nettoyage ethnique

Kahm Piankhy : L’apartheid soudanais, de l’indépendance au nettoyage ethnique

0 Deuxième lecture
0
0
414

Pour comprendre la complexité de la situation du Soudan. Montage de 1H20
La méconnaissance totale de ce pays a fait que la grande majorité des Africains et de la diaspora ont été totalement indifférents quant au sort des populations négro-africaines qui s’y sont fait étriller et massacrer pendant plus de 65 ans. Tous ont préféré se laisser bercer par la propagande raciste larvée de certains « antisionistes » qui ont manipulé l’histoire de ce pays pour transformer les bourreaux en victimes et les victimes réelles en « mauvais esclaves » à qui l’on reprochait de ne pas avoir laissé les maîtres naturels les dominer sans rien dire.

NB : lorsque les Américains crient au génocide au Darfour, ils ne font que profiter d’une situation de crimes contre l’Humanité RÉELLE pour s’attaquer à un pays ennemi. C’est de l’opportunisme. Mais les crimes existent et sont démontrés par plusieurs organisations dont Amnesty. Lorsque Farrakhan parle du pétrole en essayant de faire croire que c’est l’or noir qui explique les alertes des Américains, il reprend sciemment une propagande coloniale ramenant ce qui se passe au Darfour à une vulgaire guerre tribale entre les Butumbu et Bawoto, du genre « ces tribus se tuent entre elles selon leur coutumes depuis des siècles ». Or c’est faux, c’est Omar el Béchir qui transforme des attaques de l’armée soudanaise et des Janjawids contre des civils comme étant une prétendue guerre tribale. Les centaines de milliers de morts de l’année 2003-2004 n’ont strictement rien à voir avec une guerre tribale. Comme les Occidentaux, les colons soudanais utilisent les mêmes ficelles pour masquer leurs crimes sous l’alibi de la guerre tribale.

Laisser un commentaire