Accueil Monde afro Malcolm X : un télégramme envoyé à Rockwell, le chef du parti nazi américain

Malcolm X : un télégramme envoyé à Rockwell, le chef du parti nazi américain

0 Deuxième lecture
0
0
759

« Voilà le télégramme que j’ai envoyé l’autre jour à Rockwell :

À George Lincoln Rockwell : ceci pour vous avertir que je ne suis plus sous le contrôle du séparatiste Elijah Muhammad et de son mouvement des Black Muslims pour lutter contre les suprématistes blancs et que, si l’agitation raciste que vous menez en ce moment contre les nôtres en Alabama devait causer le moindre dommage physique au révérend King ou à tout autre Noir américain qui cherchent simplement à jouir de leurs droits d’hommes libres, alors vous et vos amis du Ku-Klux-Klan subirez les pires représailles physiques de la part de ceux d’entre nous qui ne sont ni liés ni paralysés par la philosophie de la non-violence et qui croient que nous devons affirmer notre droit à l’auto-défense par tous les moyens nécessaires. »

Voilà le texte que j’ai envoyé [Applaudissements prolongés] au moment où il semait la terreur à Selma. Mais vous n’avez pas été informé de ce télégramme. La presse entière était pourtant au courant. Mais silence radio : les journalistes n’en ont rien dit. Et je vais vous dire pourquoi. L’aile soi-disant progressiste du pouvoir blanc déteste voir les nationalistes se mêler de tout ce qui concerne les droits civiques. Et je vais vous dire pourquoi. Tous les Noirs engagés dans la lutte pour les droits civiques le font dans le respect des règles fixées par les Blancs progressistes. Tant qu’il en sera ainsi, ils ne pourront agir au-delà de ce que la branche progressiste du pouvoir blanc tolérera. Quand nous, nationalistes noirs, nous engageons (1), nous agissons en vertu de nos analyses que le progressistes ou qui que ce soit d’autre soient d’accord ou non. Du coup, ils ne veulent pas nous voir nous mêler de ça

En outre, j’étais curieux de voir comment le Dr [Luther] King réagirait si on lui demandait. Je l’ai vu se faire assommer à la télévision, j’ai vu l’homme lui donner un coup de poing dans la figure. Cela m’a fait mal, je l’avoue. Parce que je suis noir et qu’il est noir – je me fiche de savoir à quel point il est idiot. Quand un Noir se prend un coup de poing dans la figure, je le ressens car cela aurait aussi pu être vous ou moi. Si j’avais assisté à la scène, je me serais porté au secours de King. Si j’ai pu vous faire penser le contraire, c’est que je ne me suis pas bien fait comprendre. Ensuite seulement je lui aurais dit qu’il se fourvoyait. Voilà la bonne façon de faire

 

Malcolm X, discours du 24 janvier 1965 à la salle de L’Audubon, Harlem, New-York

 

Note de Piankhy :

(1) Imprimé comme tel.

NB : ce texte est une réponse faite suite à une question posée par un des participants de la réunion. Celui-ci demandait si un télégramme avait été envoyé par Malcolm X au chef du parti nazi américain, le célèbre Rockwell.

 

Texte tiré de la traduction des discours de Malcolm X par Lydia Zaïd

 

 

Laisser un commentaire